Sorti un peu par hasard de mon imagination, Orville le lièvre va vivre quatre aventures avec des compagnons stylés « steampunk » . Premier voyage sur la tortue qui s’intitule « Mets la gomme, Wilbur ». Du côté droit de la sculpture, Orville tient un levier de vitesse pour actionner sa tortue-véhicule. Deuxième voyage, le lièvre est un « Dilettante » qui se laisse promener, au gré des flots et du pas ondulant de l’éléphant. Troisième voyage sous la mer à  bord d’une lamproie-sous-marin, intitulée: « les abysses en bathyscaphe ». Et enfin, Orville prend son envol au dessus de la mare grâce à une machinerie portée par un crapaud. »I believe I can fly » est le dernier opus de ses merveilleuses aventures. Toutes les pièces sont réalisées en terre cuite engobée et patinée avec ajout de métal, de verre.  L’éléphant est enfumé. Dimensions autour de 60cm x50cm x40cm.